À la traite : le pilote 

Voici le 1èr épisode d’une série d’article que j’espère longue : la série « a la traite », qui va causer de poitrine opulente, de tétées en pagaille, de nichonnade, bref d’allaitement maternel. 

C’est devenu mon sujet de conversation préféré (je présente publiquement mes excuses à toutes les copines que j’ai saoulées des soirées entières) depuis 13 mois, lorsque j’ai décidé que je continuerai à donner le sein à la reprise du travail. Je suis tellement passionnée du truc que quand je papote avec une femme enceinte, je suis à l’affût de la moindre ouverture dans la conversation pour placer les conseils d’un début d’allaitement réussi. Toi qui profitais tranquillou du bord de l’Hérault un samedi aprèm de juin, qui accouchera d’un garçon en octobre, qui habite dans les Alpes et dont le mec a deja une fille de 10 ans : bon ben voilà, c’était moi. 

Néanmoins, que ce soit clair, cette passion un peu euh … dingo …. n’a nullement l’obligation d’être la vôtre, et que les mamans qui ont donné le biberon se sentent bien ici chez elles, même si j’y connais rien du tout en bibes ou en lait en poudre. 

Au commencement donc, il y a une femme enceinte qui se pose la question de l allaitement. Malheureusement en France, les professionnels sont mal formés, l’allaitement n’est que peu répandu. Pour preuve : la durée moyenne est de 3 semaines. 

Il est pourtant essentiel de bien savoir ce qui va se passer les premières heures de vie du bébé dans notre corps pour permettre un bon départ. 

Le bébé est programmé pour aller téter. Une fois né (par voie naturelle), il est capable s’il est posé sur le ventre de sa mère de ramper tout le long du torse pour trouver le mamelon et débuter sa 1ère tétée, appelée aussi tétée de bienvenue. 

C’est entre 20 et 40 minutes de vie qu il est le plus compétent et éveillé pour faire sa grosse part du boulot. En découle notamment le fameux pic d’ocytocine, essentielle dans le réflexe d’éjection du lait (REF pour les intimes), mais également dans les contractions de la délivrance qui expulseront le placenta et permettront la constrictions des artères utérines : bref ça évite que ça pisse la rage par la teucha. 

Dans le même temps, la chute des hormones de la grossesse ouvre les vannes à la prolactine, et inutile d’être très doué en grec ancien pour en saisir le rôle : pro-lait. 

Mais ces hormones ne permettent pas à elles seules la fameuse montée de lait au 2 ou 3eme jour, ce truc qui vous fait découvrir ce dont vos nichons sont vraiment capables. J’avais envie d’appeler les connasses qui se foutaient de ma gueule dans les vestiaires en 3eme : hé les boufonnes, c’est qui la patronne ??? 

Bon la patronne est au bord de l’évanouissement à 39 de fièvre mais on s’en fout. 

Le collostrum bien épais, gras, nourrissant sera remplacé par du « vrai » lait, liquide et sucré.

Le 3eme acteur est donc le baby, qui va stimuler la machinerie mécaniquement en tétant efficacement, au moindre signe d’éveil, dans des positions bien confortables. Attention détail essentiel : la tetee ne doit pas être douloureuse. Si c’est le cas, il faut consulter une vraie conseillère IBCLC ou un ORL pour verifier les freins de lèvres et langue. Le diagnostic est parfois dur à faire, d’où la nécessité de faire appel à des pros.

De son côté la jeune maman be devrait pouvoir profiter que d’une seule chose : son bébé. Elle sera alors inondée de ces hormones, aux grandes capacités relaxantes et récupératrices. 

Virez les familles envahissantes. Envoyez la sage femme bouter la BM si besoin.

Tout cela n’est pas un parcours de santé, il faut recuperer de l’accouchement (attendez attendez … j’ai vraiment réussi ??), réaliser qu’on est maman ( Time to be brave ma fille !), observer son bébé et les fameux signes d’éveil (son petit doigt a bougé, donne le moi, viiiiiiiiiite). Aucune hésitation : demandez du soutien, de l’aide, des conseils, un plat de lasagnes. 

Ce premier épisode s’achève ici, je me suis retenue sur un milliers d’autres trucs à dire, mais je me rattraperai ! 

N’hésitez pas à partager vos expériences et astuces, je compte sur vous.

 

15 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Milie Girard dit :

    Ahhhh si tu veux d’une copine pour parler nichons je suis ton homme, enfin ta femme…enfin..euh j’suis là quoi ! J’allaite, j’adore ça et a part ma belle mère je connais personne qui a allaité alors moi aussi j’harponne toutes personnes susceptible de tenir une conversation sur la tété 😀

    J'aime

    1. docteurdoudou dit :

      Super !!! C’est dingue cette passion quand même …

      J'aime

  2. Aurélia BR dit :

    Moi je n’ai pas pu allaiter longtemps, mauvais contexte, mauvais mec, mauvais nichon ( pas de colostrum)…
    Grande question, chère amie docteur, avec une réduction mammaire à ton avis c’est faisable ?
    Je t’admire d’allaiter à 13 mois.

    Aimé par 1 personne

    1. docteurdoudou dit :

      Tout à fait la réduction mammaire n’empêche pas la lactation. On peut allaiter que d’un seul sein aussi.
      Oui malheureusement des qu il y a une difficulté, on ne sait plus à quelle porte frapper… genre pas de colostrum, c’est impossible.
      Ne m’admire pas d’allaiter à 15 mois et demi ;), ce me semble la chose la plus facile et naturelle pour notre famille …

      J'aime

  3. Pauline DESBAIT dit :

    Ah l’allaitement… Vaste sujet! Mais merci de m’avoir fait me rappeler de ce dou moment où ma numérobis est venue gravir le mont en rampant comme tu le dis si bien, je me souviens de la chaleur de son corps sur le mien et de son odeur… Hum… Je me souviens aussi que la sage femme était en train de me recoudre! Lol j’avais beau essayé de me concentrer sur ce bébé, ça ne m’anesthésiait pas la fouff!
    Et dans ma région reculée, pas facile de trouver des professionnels compétent en allaitement ! Mais je m’en suis pas si mal tiré, mais tjs avec un peu de douleur ! Et pour mes 2allaitements je ne regrette pas de l’avoir fait mais je suis bien contente que ça soit finit! 6 et 8 mois c’est déjà pas mal!

    Aimé par 1 personne

    1. docteurdoudou dit :

      Oui c’est Super !
      Putain cette sf… elle aurait voulu empêcher le pic d’ocutocune , elle s’y serait pas mieux prise.
      J’ai eu la chance d’avoir une ibclc dans ma maternité de campagne, et je lui dois beaucoup !

      J'aime

  4. Celinee Baudras dit :

    Coucou c est encore moi….j ai eux la chance de pouvoir échanger avec toi grace a Tziganette que je suits sur instagram….malheureusemdnt ce fus + de 4mois après le debut de mon allaitement difficile… J ai galéré et serré les dents a chaque tété…oui parce que déjà il avait mal débuté… Mon bb avait un frein de langue trop important du cou il m a fait un beau sucon,les sages femmes n ont rien vu avant Michèle m a sauveuse qui au bou de mon 3jour a examiné correctement mon bb et fait couper le frein qui avait créé des crevasses de ouf….les sages femmes m avaient surnommé Celinator💪
    Après une fois rentré j avais toujours mal magré les nichons a l air et les kilos de crème Lanolin…homeopathie…
    Une conseillère en lactation est venue chez moi car elle pensait que je positionnait mal mon bb mais en fait non et il tétait super bien mais j avais mal…
    Puis j ai vu en pmi un docteur,puis une autre pro en lactation,mon medecin traitant etc ah oui jles ai montré mes nichons…
    Tout ca pour entendre dire : vous avez du muguet…j ai été traité avec un traitement basique et comme j avais encore mal j ai eux Le traitement crème préparé par mon pharmacien et tjs pas de changement…
    Je suis désespérée mais je continu car mon bb grossit et grandit super bien! C mon meilleur moteur💙
    On me dit : prends du doliprane,prend bien ton homeopathie,ne mange pas de laitage de vache et le pire : arrete d allaiter (j aurai tué a ses paroles dites par ma propre mère, une soit disant best friend ou la connasse qui n a jamais essayé de l allaiter oups pardon pour le vilain mot)
    ah oui et je vous epargne le Docteur de ma visite medical tu travails oh et puis non jvous raconte vite fait : elle m a dit kooooooiiiii?vous allaitez encore a 6mois mais vous n allez quand mm pas le faire jusqu a ses 7ans comme les americaines????? Et moi très serieuse jlui ai repondu : si et peut etre même jusqu a sa majorité ! Bam!!
    Bref
    Puis un jour (au bou de 4mois)étant presque en panne de coussinet jetable (oui car je perds souvent du lait pendant ou hor allaitement) je suis a la pharmacie,je me dis tempis c plus cher mais la flemme d allez en grande surface….
    Et la du jour au lendemain plus de douleur!!!!!!!
    Je reflechis et je me dis : jn ai pas changé de position,ni d alimentation,pas prit de doliprane etc haaaaan est ce que les coussinets sont Mes detracteurs?????
    La je vais en grande surface je rachete des coussinets jetables (la composition n est pas ecrite!!) j en reporte car je veux en avoir le coeur net et la en 4h aille tété de nouveau douloureuse!
    Je remets les jetables de pharmacie 100% coton et au bou de 4h plus de bobo….
    Alors …. Ca vient de ca??????
    A mon travail,une adherente devenue une amie,elle est pharmacienne,je lui demande est ce que c possible que je fasse comme une allergie aux coussinets jetables de composition inconnu?
    Elle me reponds que oui comme des femmes qui font des allergies aux serviettes hygienique de grande surface ou les bébés qui ne supportes pas les couches de grande surface….. Et donc ses personnes doivent acheter des protections 100% coton en pharmacie….ou des protections en coton lavable…
    Et elle rajoute : en 35ans de metier tu es la première a me dire que tu fais une réaction aux coussinets d allaitement mais qu elle n est pas surprise….
    J ai donc finalement acheté des coussinets coton lavable!!!!!un stock de ouf!!!!!
    Et j ai rappelé pmi,docteir,sage femme a la maternité, jle raconte autour de moi a qui veut entendre….
    Bref voila c etait mon histoire douloureuse pour mon allaitement
    MAIS
    aujourd hui a J-6 des 1an de mon fils je l allaite encore et je suis tellement heureuse de pouvoir continuer car c est un échange, une connection et un amour tellement fort que je ne regrette rien !
    Désolé pour les fautes de frappe ou d orthographe mais jn ai ni la force ni les yeux assez secs pour vérifier…
    Bonne nuit

    Aimé par 1 personne

    1. docteurdoudou dit :

      Merci pour ton témoignage !!
      Principales difficultés : freins de langue non détecté, mycose, allergie au coussinets … au moins 2 d’entre eux auraient dû être détectés par des professionnels. Nous ne sommes pas assez formés à l allaitement …
      Pour les coussinets, j’en avais directement acheté des lavables, et ça a été Super des le début, mais ton histoire ne m’étonne pas du tout !
      Et bravo de t’être accrochée, continue, tu vas kiffer ❤️

      J'aime

  5. Florence dit :

    HAHA je peut me joindre au groupe??Aussi loing que je me souvienne, je me suis toujours dit que je tenterais l’allaitement, 1 ere grossesse, je me renseigne et documente via la leche league. Arthur fait son arrivé dans notre vie et notre allaitement démarre. Pas si facile…parfois plus de 45mn pour réussir à le faire « accrocher » au sein, il hurle se cambre, jette sa tête en arrière… j’entend des remontées dans sa gorge, parfois il s’étouffe, se met à hurler dans son sommeil. J’alerte les soignants leur parle de mes doutes sur un potentiel RGO interne et un REF. On me dit que non surement des restes de liquides amniotique, trop d’angoisse de ma part. Je suis obliger d’appeler les soignantes à chaque tétées pour m’aider à installer mon fils au sein, puis une foi qu’il se met à boire elles tirent sur mon sein et la tête de mon loulou…
    En 3 jours me voila avec des crevasses, un bébé qui perd du poids et un sentiment d’injustice de ne pas être écouter alors que je suis sur qu’il se passe quelque chose. On me dit qu’il faut donner des compléments de biberon, je refuse et leur dit que j’accepte que le DAL, elles grognent, ca prend du temps, je leur dit que je comprend, je suis aide soignante les impératifs et rythme de service je connais, mais c’est mon bébé c’est moi qui décide.Au bout de 5 jours je demande à sortir contre leur avis car je ne suis toujours pas écoutée et je sent que chez moi ca ira mieux. Effectivement une fois rentrés, les installations se font mieux pour le reste…Remontées, hurlement, pleure, insomnies…La pédiatre de la PMI finira par me prendre au sérieux quand Arthur est atteint d’une oesophagite, il sera mit sous inexium, elle me confirme mon REF. Ca va mieux mais c’est pas encore ca, j’allaite allongée pour diminuer l’afflux du lait, sa force et je démarre un cahier de tout ce que je mange. Au final je me met en éviction de plv, soupçonne les ombélifères. Rendez vous avec un pédiatre allergologue est prit, il confirmera tous mes soupçons.
    Aujourd’hui tout cela est derrière nous, Arthur à 26mois et un petit frère a agrandit la famille il y à 2 mois, tous deux sont allaités. Je suis restée moins de 24h à la maternité cette foi et nous avons suscité la curiosité de tous le personnel, l’interne m’a dit ne pas savoir que cela été possible et que j’étais la 1ere maman en allaitement long qu’elle rencontrait. Je me fait une joie de renseigner, conseiller et partager sur l’allaitement et ce à la moindre occasion^^

    Aimé par 1 personne

    1. docteurdoudou dit :

      L’interne ne savait pas que le co allaitement existe ?
      Bravo à toi, c’est ce que je vise également …

      J'aime

      1. Florence dit :

        Merci, effectivement, elle me parlait du co allaitement

        J'aime

      2. docteurdoudou dit :

        Et bien bravo bis ! C’est grâce à des mamans comme toi (et moi aussi … j’ose le dire) que le regard de la société change sur l allaitement …

        J'aime

      3. Florence dit :

        Merci #teamallaitement. Il est parfois compliqué de gérer le regards des autres, les réflexions, (merci à mon ainé qui hurle »maman tétée » au beau milieu de Leclerc,oui qui m’attrape le sein au milieu du marché de Noel, j’en passe)mais cela me rend plus forte et plus fière, grâce à cela aujourd’hui, je me sent capable de répondre, promouvoir, assumer. Au final, merci mes fils.

        J'aime

  6. Je me souviens de nos retrouvailles après la cesarienne (je lui ai fait un gros calin puis elle est allee en peau a peau avec papa et moi en salle de reveil), de cette tétée si avide et si douce….
    Et vers ses 1 mois je soupconnais une intolerance aux plv (qui en fait n en etait pas une, elle etait juste sensible à ce que je mangeais), j en parle au generaliste (on est depuis passé au pediatre): « je dois arreter les plv vous pensez? -oh mais non ça ne donne pas de gout a votre lait le lait de vache! »
    🤔heu….?
    Quand je vois comment il voulait me mettee a l ecart pour allaiter en cachette apres les consults…

    Maintenant 8 mois d allaitement le 13, ma puce est diversifiée et toujours réconfortee par les « miches magiques » comme dit mon mari. Et ma 4 ans m imite avec ses peluches ❤❤❤

    Et je suis originaire de Montpellier, maintenant je vis à Tours, dans une campagne où on allaite pas tant que ça… jme sens comme un ovni! 😁

    Aimé par 1 personne

    1. docteurdoudou dit :

      Haha drôle ce généraliste !

      J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s