Tu fais quoi ce week end ? 

Et voilà la question tant redoutée du vendredi midi au déjeuner avec les collègues (en admettant que vous ne bossiez pas à l’hosto par exemple).

Il fait beau, un pic nic sur la plage ? Une expo d’art contemporain ? Un bar à vin branché ? Le concert à guichet fermé d’un nouveau groupe indé ? Un nouveau resto vegane ? Ou plus simplement une soirée avec des amis, en amoureux, une compète de judo. Car souvent dans notre société, il faut faire quelque chose de notre temps libre. Il s’agit pas de répondre « je vais faire ma loque au fond du canap’ à regarder les chtis à Marseille en bouffant des pizzas pleine de nanoparticules toxiques ».

Bon quand t’as des gosses bien sûr, Oh rage oh désespoir, ce programme est à oublier.

N’empêche que les jeunes parents sont tout de même rapidement supposés faire quelque chose, et retrouver une vie sociale épanouissante, sous peine de passer pour des vieux schnoks renfermés ou, variation plutôt maternelle, une fusionnelle hystero. 

L’enfant est souvent le premier empêcheur de sortie, physiquement, il faut bien l’emmener, gérer un repas à base de brocolis alors que tout le monde bouffe des chips sous ses yeux.

Je passerai rapidement sur la grosse blague du bébé qui dort paisiblement avec son casque anti bruit dans son lit parapluie pendant que ses parents sirotent des sangrias à côté. 

Mis à part le paramètre incompressible du gremlins tetouilleur, je ne voyais (et vois toujours) chaque heure de libre qu’en terme de minutes de sommeil supplémentaires. Quand on a 5472 heures de dodo à rattraper, un boulot à plein temps, et le trio  universel ménage/bouffe/courses, la perspective de s’offrir 45 minutes de sommeil supplémentaires écrase toutes les autres propositions sur son passage.

J’ose également briser un énorme tabou de trentenaire jeune (belle, intelligente, toussa) : les sorties, j’en ai RAB. 

Stimuler mes neurones ou mes mirettes ne sont plus au programme ou presque, et je m’en fous complet.

Pourtant on me l’avait dit ! Ouiiii, tu verraaaa, c’est important de continuer à avoir une vie sociaaaaaale, faut pas s’enfermeeeeeer dans ce rôle de mèèèère … et BLA-BLA-BLA.

Je suis sortie une fois : pour aller voir lalaland au cinéma dans la petite salle de mon village avec une copine. Je suis rentrée ventre à terre à 23h. Nous avons eu aussi des amis ou de la famille à la maison, et j’ai réussi tant bien que mal à dépasser mes 22h30 habituels. Mais ouais ça a fait vachement de bien.

J’ai des collègues et amies qui sortent plus que moi, et parfois je les envie un peu. Je me rappelle que moi aussi, j’étais capable à mon heure de gloire de me rouler dans l’herbe devant les invalides, bourrée à 4 grammes ou de mettre tout le monde ko au picolo foot. Ok ok, j’allais aussi au grand palais … 

Mais non désolée, c’est un peu comme si mon épanouissement personnel ne passait plus par cette vie sociale (pression sociale?) mais par des plaisirs simples à base de crêpes tombées par terre et de ballades en porte bébé.


C’est parfois difficile de bien doser dans notre vie à 3000 à l’heure, de s’écouter vraiment, d’assouvir ses propres envies qui nous correspondent à un instant T. 


Et vous, ressentez vous ce décalage entre ce qu’on veut/peut faire en tant que jeune parent épuisé et ce qu’on attend de nous ? 

En tout cas avec moi, pas de gêne : je suis un vraie casanière et pi c’est tout. Meme si j’ai eu mal à l’admettre et que bien souvent, cette pression venait d’une terrible bonne femme, intransigeante et tranchante : moi même.

(Evidemment je m’aperçois maintenant que cet article paraît alors que ce sont les journées du patrimoine… bon bon bon … alors vous avez fait quoi ? )

3 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Milie Girard dit :

    Hihi salut à toi ! Moi je n’ais pas trop eu ce problème, mes soit disant amies m’ont vite trouvé inintéressante passé les 1 mois de vie de ma puce et je n’ai plus eu de nouvelles. Après mon homme et moi somme des geek, des vrai et ne somme pas trop incomodé par le fait de ne plus sortir puisque la plupart de nos passe temps se font a la maison. Nos seuls sorties se limitant au parc pour prendre l’air (ce qu’ont faisait déjà avant l’arrivée de bébé) breff ici tout vas bien !

    Aimé par 1 personne

    1. docteurdoudou dit :

      Super si vous avez trouve votre équilibre ! C’est vrai que parfois cette nouvelle situation peut créer un vide salutaire autour de soi.

      J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s