Les supers pouvoirs de Super Sebas

Dans notre famille il y a docteur Doudou (=maman chiante avec ses principes d’éducation ubuesques) et Super Sebas (=papa qui suit les lubies de sa femme tant bien que mal).

Il répond toujours à son fils au moindre grognement/petit cri/onomatopée par « oui titi ! J’arrive Loulou ! Je fais caca boubou. On est presque arrivés mon cœur ».

Il utilise un vocabulaire tendre et un peu old school, dont le délicieux « joujou », alors que je m’en tiens au descriptif du contenu du coffre par ordre, fonction et couleur.


Il a ses petites obsessions aussi : « tu lui as mis ses chaussettes ? T’es sûre pour le teeshirt, faudrait un pull non ? Ou est sa casquette ? ». On peut rajouter à la liste la bouteille d’eau, le petit gâteau, le mouchoir. C’est vous dire le nombre de fois où je ne suis pas passée pour une mère indigne grâce à lui. 

Il est capable de désamorcer la colère de 19h30 « ouh boubou tu es fatigué … on va vite au bain pendant que maman fait les nouilles ».

Il parvient à faire s’allonger notre petit garçon si sensible qui déteste être sur le dos.

Il le porte de 3/4 sur la hanche sans porte bébé, a quasi 10 kilos, pendant une période bien trop longue pour mes petits bras, parce que « il voit mieux et on peut toucher les arbres ».

Il a toujours un peu peur quand le tout doux tousse en mangeant (les ravages de la dme sur les surrénales des parents sont terribles).

Il tente toujours le « petit dodo contre papa ? » alors que le môme à viré tous les oreillers du pieu et entame une chasse au chat sauvage dans la chambre.

 

Le tout doux est arrivé dans nos vies un peu tard, la trentaine bien (bien) tassée, et je réalise que cet homme aurait pu être père bien avant, qu’il a cette bienveillance en lui, sans avoir lu du filliozat (et c’est pas faute de lui avoir mis sous le nez !) ou matté des dizaines de blogs.

On peut parler de paternage proximal, que le tout doux, aux besoins si intenses, a su faire éclore chez son papa, et ça tombe bien car c’est le seul mot qu’il prononce. 

3 réflexions sur « Les supers pouvoirs de Super Sebas »

  1. Oh c’est trop mignon! Un super papa qui tue et une maman admirative et attendrie 😉 C’est hyper structurant pour un enfant, et quels beaux souvenirs de ses jeunes années il aura quand il sera plus grand (et qu’il commencera à pouvoir se souvenir!).

    Aimé par 1 personne

      1. Viiii je comprends! ♥ Z’êtes cros mignons tous les trois! Et on s’en fiche des moments moins attendrissants. Quand mon nounours se tartine de son caca, ni son papa-doudou ni sa maman ourse ne sont attendrissants, ici! C’est juste humain je crois en fait!)

        J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s