I’m a survivor

(Oui après les black eyed peas, je balance les destinys child, ma culture est sans limite).

Toute jeune mère (et moins jeune sûrement d’ailleurs) vit des heures sombres, cernée, sentant le vomis, essayant de se rappeler à quand remonte son dernier shampoing. Pour des raisons toujours différentes : les dents, un gros rhume, un body qui gratte, des angoisses spirituelles propres à chaque petit être, quelque soit son âge. Et parfois sans raison du tout, ou qui ne soit pas clairement identifiable à 3h du mat, après des mois de nuits hachées et des courbatures au cul à force de faire des squatts/bercages.

J’ai vécu ces moments de désespoirs, en songeant à ma journee de travail du lendemain (mais comment je vais tenir putain, commeeeeeeent ???), en hésitant entre la corde et l’overdose de produits désinfectants pour les mains. Je les vis encore parfois, mais désormais, après 17 mois, j’estime pouvoir jouer dans la catégorie poids lourds des mères épuisées et encore en vie.

Mike Horn, accroche toi à ton radeau, voilà les astuces d’une vraie survivante de l’extrême.

  • Je mange. Je bouffe. Je me baffre. Je m’empiffre.  Je graille. Je becte. Je boustifaille. Je me tape la cloche. Et pas des machins diététiques riches en oméga 3 si vous voyez ce que je veux dire. Tout y passe et à n’importe quelle heure. 
  • Je pratique l’auto hypnose. Notamment quand je n’arrive pas à dormir la nuit car le tout doux a besoin de moi (=qu’il tete toutes les trente minutes), mais que je dois tenter de recuperer un peu. Respiration, isolation dans une bulle, sensation de légèreté (non je ne suis pas dans cette position de contorsionniste russe depuis 5h) … chaque heure, minute, seconde de cet état second compte pour tenir, encore un jour de plus, jusqu’au prochain moment de répit. Se pratique aussi dans la douche, avec beaucoup de succès grâce au bruit apaisant de l’eau.
  • Je micro sieste. La encore toute opportunité est bonne à prendre : 5 Minutes dans la voiture avant le boulot. Dans les toilettes entre le déjeuner et le staff. (Céline : je lache mes secrets).
  • Je me couche tôt. 22h : fermeture de la boutique (au lieu des 22h30 habituels). Je vois les gens à l’heure du goûter le samedi.
  • J’économise mes nerfs : courses en drive, pas de coups de téléphone risquant de finir en eau de boudin, pas de debat avec les anti vax.
  • Je pratique l’illusion, y compris sur moi même. Maquillage obligatoire, tenue pimpante, souriiiire. C’est très bête, mais essayer d’être agréable avec le monde et ma propre personne, me donne sincèrement une meilleure image de moi, très éloignée de la bobonne dépassée, qui n’a dormi que 4h par tranche de 20 Minutes, et qui emplaffonnerait son gosse, son mec, sa mère, le facteur et le primeur qui lui a vendu des poires pourries.

Et puis ces jours sombres s’achèvent  toujours, et se laissent volontiers oublier … jusqu’aux suivants, où l’on  active le mode « survie » sur ON. 

Je dédie cet article à toutes ces mères qui tiennent bon. Qui donnent le change. Qui gardent la tête haute le jour en câlinant la nuit, encore et toujours, sans faille. On le fait les meufs, on le fait jour après jour, ne jamais laisser pleurer, apaiser, bercer, chanter, donner le sein et tellement plus aussi. 


Je nous dit bravo. Keep going.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s