TAG Ma vie de Maman

Depuis que je zone davantage sur les blogs de supers-maman-dépassées-et-mal-fagottées-mais-supers-devant-l’éternel, que sur les blogs de fashionista-oh-mon-dieu-ce-mascara-coule-ne-l’achetez-surtout-pas (même si, on est d’accord, un mascara qui coule, c’est no way), j’aime beaucoup lire les tags et dégoter des petits potins croustillants et une bonne dose de sincérité.

Je vous propose ma propre composition, en espérant me dévoiler-un-peu-plus-mais-pas-trop-quand-même.

  •  1) Présente toi en quelques mots, combien as-tu d’enfants ? Quel âge ont-ils ?

J’ai 34 ans, je suis interne en médecine générale et j’habite près de Montpellier. Je suis parisienne d’origine (pure fleur de bitume). J’ai un petit garçon de 20 mois (et c’est le plus beau et le plus intelligent).

  • 2) Avant de connaître officiellement le sexe de ton enfant, le connaissais-tu déjà au plus profond de toi ?

J’espérais plus ou moins secrètement avoir un garçon effectivement.

  • 3) Maman au foyer ou maman au travail ?

Maman au travail. Et j’aurai jamais pensé dire ça mais ça me gonfle un peu. La ménagère des 50′ qui sommeille en moi vient souvent se pencher sur mon épaule tel un petit démon pour me chuchoter des choses pas très sympa et dont le thème principal est la culpabilité.

  • 4) As-tu un objet ou quelque chose de symbolique faisant référence à tes enfants qui ne te quitte jamais ?

J’ai une petite photo plastifiée (culcul la praloche à fond) fabriquée par ma nounou  dans mon porte feuille. Et je retrouve souvent des jouets qu’il a déposé dans mon sac, intentionnellement évidemment ! (je vous avais dit que c’était le plus intelligent).

  • 5) As-tu déjà vécu une situation où ton instinct de maman a pris le dessus ?

Alors euh mon instinct de maman il est toujours là. Mode sniper. Il s’est touché le visage : il est fatigué, vite au dodo. Il veut pas de cette compote : elle doit être trop lisse. Il a toussé de cette manière : viteeeeee la serviette, il va vomir.

  • 6) Fais-tu partie de ces mamans qui ont gardé leur test de grossesse ?

Ah non. Même si on l’attendait depuis un bon bout de temps le chouchou. En revanche je me souviens encore de la chemise de nuit que je portais quand je l’ai fait, un samedi matin, de la couleur du PQ et du temps qu’il faisait.

  • 7) As-tu du mal à te séparer des affaires de tes enfants ?

De quelles affaires parle-t-on ? Du cheval en plastic à moitié bouffé par le chien ou de ses premières sandales ? Pour les « vraies » affaires je pense que j’aurai beaucoup beaucoup de mal à m’en séparer. Sa combinaison ourson sera dans quelques décennies mon doudou à moi. Enterrez moi avec carrément.

  • 8) Un achat qui te trotte dans la tête depuis quelques temps mais que tu n’as pas encore fait ?

Un seul ? Z’êtes sûrs ? Pour lui : un tippi. Pour notre famille : une séance photo. Pour moi : un mascara.

  • 9) On dit souvent que pour un premier enfant, on a du mal à acheter d’occasion. As-tu réagi différemment pour ton deuxième enfant ?

Bien que ce soit mon premier enfant, j’ai acheté d’occasion beaucoup de choses : des vêtements sur Vinted, des jouets à la permanence du secours populaire, du mobilier sur le bon coin. Et vu les pépites que j’ai trouvées, je ne regrette absolument pas !

  • 10) Un fait marquant depuis la naissance de tes enfants à nous raconter ? Qu’il soit heureux ou un peu moins …

Un fait exceptionnel : je me sens enfin bien dans ma peau. J’ai retrouvé mon poids d’il y a 6 ans, j’ai des boobs d’enfer (call me Pamela), une belle peau et une crinière de lionne (et les cernes on en parle pas je vous prie).

  • 11) As-tu déjà craqué nerveusement depuis que tu es maman ?

Que celles qui répondront Non à cette question quittent l’assistance par respect pour les autres. Mais évidemment, bien sûr, des dizaines de fois. Un soir en rentrant j’ai hurlé dans la voiture toute seule. Comme une possédée. Une autre fois j’ai fait exprès de casser une verre à vin. Je savais que ce serait un one shot alors je me suis dit « vas y donne tout, met toute l’amertume, la fatigue, les doutes dans ce putain de verre qui va se casser ».

  • 12) Voulais-tu plusieurs enfants avant d’en avoir ? Ton avis a-t-il changé depuis ?

Tout au début, il y a 15 ans, je n’en voulais pas. Enfin j’étais pas prête. A des années lumières de tout ce patras, seulement préoccupée par mes paires de chaussures que je n’arrivais pas à ranger et qui trainaient au sol de mon studio à paris. Et puis une fois dans les rails de l’amuuuuur, j’en ai voulu 3. Et c’est toujours le cas.

 

Et voilà mes petites confidences du samedi soir sont closes, j’espère que cela vous a plu et que vous vous reconnaitrez peut-être un peu dans mes confessions …

(et en vrai cette histoire de mascara c’est vraiment hyper important hein ! si j’ai pas ça à quoi m’accrocher, je sombre)

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s