Doudou papote avec Les Minis Cocos

Et nous revoici en direct pour un nouveau numéro de Doudou Papote, avec cette fois ci une invitée de prestige, Marion, qui a bravé vents et marées bretonnes (c’est dire) pour lancer il y a quelques jours sa boutique de puériculture en ligne « Les Minis Cocos ».

Accrochez vous à vos lunettes, ses produits sont tellement canonissimes, que je parie que dans 6 mois elle se retrouve en VIP sur des blogs vachement plus connus que le mien.

Mais héhéhé c’est moi (et donc vous) qui ait l’exclu !!

IMG_2219

Allez Marion, à toi le micro !

  • Peux tu te présenter en quelques mots ? ton prénom (ou pseudo de super héroïne), ton âge, ta situation familiale, où tu vis …

Marion, 30 bougies tout bientôt, amoureuse et maman de deux minis cocos. Nous vivons en Bretagne, dans le Morbihan, près de l’océan.

  • Quelle est ta profession ? Quelles sont éventuellement les autres professions que tu as exercées, ton parcours scolaire/universitaire auparavant ?

Aujourd’hui, je suis micro-entrepreneuse. J’ai du mal à dire entrepreneuse, chef d’entreprise, illustratrice, créatrice, designer textile, webdesigner, graphiste, pourtant, c’est un mélange de tout cela à la fois….

J’ai eu envie de faire rimer mon côté rêveuse et entrepreneuse, et de me lancer car c’est l’envie que j’avais depuis plusieurs années … Alors je me suis déclarée l’année passée, j’ai pris le temps de monter mon projet, et voilà enfin mon site https://lesminiscocos.com/ lancé !

IMG_2222

Concernant mon parcours, vaste sujet, je vais essayer de résumer … J’aurais peut-être pu avoir un parcours tout tracé, mais j’ai préféré le composer de ce qui me portait … Après le BAC, je rêvais de faire sage femme ou architecte d’intérieur, et aujourd’hui j’imagine et je crée des mignonneries pour les tout-petits.

  • Les minis cocos c’est ton 3eme bébé, quel âge a il et comment est-il arrivé à toi ? Est ce qu’il fait ses nuit ?

Je ne dirai pas qu’il s’agit de mon 3ème bébé, car même si j’y ai pensé, il m’est impossible de le comparer à mes enfants … mais si ça l’était, je dirais que l’accouchement a été le plus long et éprouvant ! 😉

J’ai mis plus d’une année à mettre en place et lancer ce projet. Cela faisait des années que j’avais cette envie d’entreprendre, et je crois que petit à petit, ça s’est imposé. Un bébé, puis deux, et la vie, qui m’a rappelée de ne plus m’oublier et de me lancer. Et même si j’ai mis du temps, même si c’est très prenant, c’est passionnant. J’aime ce que je fais, je suis passionnée, je crée, j’ai plein d’idées, j’ai d’ailleurs beaucoup de mal à m’arrêter …

Aujourd’hui, même si la boutique est lancée, c’est encore un travail de fourmi, j’essaie de jongler et composer avec les enfants, la maison, mon travail, la famille…. au détriment parfois des amis, et de mes nuits 🙂 Mais, je souhaite proposer très régulièrement des nouveautés, et puis, à présent, il faut aussi faire grandir Les Minis Cocos, alors, il n’y a pas de secret, je dois travailler.

IMG_2221

  • Peux tu nous décrire une journée type de « mumpreneuse » ?

Euhhhh …. tu es sûre ?

Comme je le disais, je jongle…. je me répète, je sais, mais c’est vraiment cela. J’ai parfois comme l’impression d’être sur un ballon, à jongler avec trois balles d’une seule main, des assiettes chinoises de l’autre, tout en faisant du hula hoop 🙂

  • Quelles sont les qualités ( TES qualités, oui oui faut savoir se faire des compliments) qui t’ont permis d’en arriver là ?

Peut être ce que j’ai longtemps trainé comme un défaut, et que les autres ont souvent appelé « un parcours atypique », à savoir mon côté « touche à tout ». J’ai beau avoir d’autres diplômes, je n’ai pas de formation en design textile, je ne suis ni illustratrice, ni graphiste, mais depuis toute petite finalement, je suis touche à tout. J’ai besoin de créer, travailler les matières, dessiner, écrire, lire, apprendre et me dépasser aussi. Alors, je pose mes idées, j’essaie de composer avec ce qui pétille dans ma tête et mon cœur, j’essaie, je rate, je recommence, mais surtout, je ne cesse jamais de rêver.

Je suis une rêveuse, j’aime me dire que c’est possible, accessible, quand bien même c’est difficile. Alors, j’essaie d’être une entrepreneuse rêveuse et « bosseuse ».

  • Quel est le principal obstacle que tu as rencontré et comment l’as tu surmonté ?

Je peine à répondre à cette question, peut être car j’ai l’impression d’avoir de multiples obstacles à surmonter, et je ne parle que de mon projet … Trouver les fournisseurs, devoir faire des entorses à ses valeurs pour avancer, trouver le temps, l’argent, se faire connaître, grandir, jongler entre mes deux enfants et tout le reste … c’est un travail d’équilibriste, je ne sais pas si je l’ai surmonté, mais j’y travaille … Et puis aussi, pour répondre très sincèrement à la question, je crois que le principal obstacle que je rencontre, c’est moi.

Je doute beaucoup, je suis du genre perfectionnistequiseposemillequestionsàlafois, je suis sûre que je fatigue mon amoureux, d’ailleurs, je m’auto-fatigue. Je n’ai pas l’angoisse de la feuille blanche, comme certains peuvent l’avoir, non, j’ai peur une fois que j’ai créé car j’y mets tout mon cœur. Oui, c’est sûrement pour cela…. mais, j’ai fait le pas de me lancer, alors, j’apprends à surmonter mes doutes, et chaque petit mot, compliment, encouragement me porte, m’importe, me réconforte, et me pousse à continuer encore et encore.

IMG_2224

  • Quel conseil donnerai tu à une maman (ou un papa) souhaitant se lancer dans l’auto entreprenariat ?

De se lancer justement ! Et de ne jamais s’arrêter de rêver.

C’est peut être vite résumé, mais pour ma part ce sont mes rêves, pour eux, pour moi, qui m’ont porté et continuent de me faire avancer.

  • Plutôt ourson ou plutôt lapin finalement ?

Quand bien même le choix est difficile, je crois que c’est ourson finalement. Peut être parce qu’il est inspiré de mes deux garçons….

 

IMG_2218

Vous l’aurez compris en lisant son témoignage, Marion a d’autres cordes à son arc que la création, elle a aussi pour elle la fantaisie, la douceur, la gentillesse. J’ai moi même déjà en ma possession 2 objets, et j’espère bien étendre ma collection !

Merci Marion d’avoir répondu à mes questions et longue vie aux Minis Cocos.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s