Le fruit de mes entrailles

Et voilà, le premier trimestre de cette seconde grossesse est déjà terminé. Presque 4 mois que nous cohabitons, petit bébé discret et mystérieux.

Ce n’est pas sans soulagement que je suis sortie de la période des vomitos et grignotages intempestifs. Pires encore qu’il y a 3 ans, j’ai dû à plusieurs reprises m’arrêter sur le bord de la route pour dégobiller sous la pluie dans le fossé, grand moment d’intense dignité. J’ai dû m’empiffrer de noix de cajou devant mon chef durant toute l’après midi tout en gardant un semblant de crédibilité, et aussi de biscuits au chocolat devant ma co-chef, qui était au régime (celle qui me disait que je n’aurai pas du faire d’enfant si j’étais fatiguée, remember).

Niveau fatigue également je ne boxe plus dans la même catégorie.

Ah qu’elle s’est éloignée, l’époque bénie où je me vautrais devant la télé à peine rentrée, mangeais, dormais, mangeais, dormais … où je passais des heures à me demandait si cette toute petite bulle de savon à peine perceptible au creux de mon ventre provenait ou non d’un mouvement de mon premier enfant à venir … où je me torturais questionnais nuit et jour sur mes capacités à construire une famille, à vieller sur un bébé, à assumer mon rôle de mère, à concilier ma vie professionnelle et personnelle …

Car désormais 3 ans plus tard, des choses ont changé.

Je compte les précieux instants sur une journée où j’arrive pleinement à me connecter à mon bébé, alors que j’y pensais chaque seconde de chaque minute de chaque heure pour ma première grossesse. Le matin sous la douche, au moment de m’endormir, au moment où mon tout doux me gratouille le ventre alors qu’il s’endort … Tu dormira mieux toi hein ? Je te met pas la pression, nananan je suis une maman super branchée parentalité positive et blablabla, je sais qu’on ne met pas la pression à l’enfant. Mais enfin, quand même, si tu pouvais dormir un touuuuut petit peu plus facilement, ce serait vraiment super cool mon bébé.

Je ne dispose pas d’autant de temps, et pourtant je te promet, mini chou, que nous t’attendons tous les 3 avec tellement d’impatience … Je sais, je sens, que tu sera la pièce manquante, l’équilibre, le compas, l’harmonie. Je compte sur toi pour nous prouver, comme ton frère le fait, que nous sommes de merveilleux parents, et pour l’emmener lui encore plus loin que nous ne le pourrons jamais, pour lui prouver tout ce dont il est capable.

Je te promets de t’apporter autant d’attentions qu’à lui, d’affronter de nouveau avec vaillance les années nuits sans sommeil, les tranchées dans le couloir creusées à force de marcher à te bercer, les regards extérieurs, les jugements, les ombres, les doutes.

Je te promets que votre vie sera magnifique à tous les deux, que vous resterez main dans la main, je l’espère, aussi loin et longtemps que le beau navire que nous construisons pourra vous emmener, sur des mers houleuses ou accueillantes, vers des atols dont je ne connais pas encore le nom.

Je te promets que chaque instant passé avec toi sera intense et entier, qu’on aura eu le temps de maitriser les règles du Verger, de retrouver les chevaux playmobils planqués sous le canapé, qu’on te cognera pas la tête à chaque fois qu’on te met dans le siège auto (parents indignes).

Je te promets des arcs en ciels, des pluies tropicales, des passeports trop remplis, des rencontres de par delà les mers, des épices inconnues, des couleurs chatoyantes et des sourires d’enfants.

Je te promets mon bébé, une venue au monde douce et sauvage, mes bras et ma poitrine pour t’accueillir, une famille, de l’amour, des rires, des crêpes à la fleur d’oranger et des soupes en brique avec du vermicelle.

Je t’attend, nous t’attendons. Viens ma douceur, mon petit nez, mon hélix, mon caramel.

IMG_3533

4 réflexions sur « Le fruit de mes entrailles »

  1. T’es belle !!!!
    Une venue au monde douce et sauvage… tu m’intrigues !
    C’est tellement ça, 1ère grossesse tu as tout le loisir d’y penser, 2ème grossesse ce n’est pas le même combat mais c’est tout aussi intense, différent mais intense.
    Porter la vie déjà, quoi de plus merveilleux ?
    10 ans de moins, j’accueillerai volontiers à nouveau un petit être en moi mais malheureusement il faut que je me rende à l’évidence, nous fabriquons, mon gaulois et moi, des enfants avec l’option « dormir-c’est-tricher », et là je les sens ces interminables nuits hachées depuis presque 4 ans 1/2 (ou c’est peut-être mes 37 ans qui me font défaut !!)
    Allez on dormira un jour… ou pas !
    Joyeux 2ème trimestre ma belle !

    Aimé par 1 personne

      1. Le 3e est vachement plus cool, ça dépend… Quand les premier et deuxième sont terribles alors ? Moi, les premier et deuxième étaient archi-cool, le 3e a du sentir qu’il fallait se faire exister autrement et il en vaut 4 à lui tout seul 🙂 mais c’est un amour et je ne le changerais pas pour un autre !

        Aimé par 1 personne

Répondre à Ladolcevita...oupas Annuler la réponse.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s