Solstice d’hiver

Rappelle toi, il y a 6 mois, j’égrainais les souvenirs d’été dans cet article .

C’est maintenant l’heure de gloire de la période de Noël, du petit Jésus, de toutes les traditions que nous mettons doucement en route, de s’inscrire dans le marbre numérique.

Notre premier Noël il y a 3 ans

A Noël, on veut que nos enfants en aient plein les mirettes, qu’il y en ait plein dans le salon (vraiment plein, plein), on veut se péter le bide, se faire beaux, se souvenir encore et toujours …

Et voilà de quoi je veux me souvenir, de quoi je veux constituer le terreau de ces vacances aux petits nés gelés.

Les cadeaux le 25 au matin. Non négociable. Je veux entendre les petits pas précipités dans le couloir (sans chaussons), les yeux éblouis et même un peu intimidés, les pyjamas rouges et blancs, le petit déjeuner qu’on oublie de prendre. Et dire que le père Noël passe quand les enfants dorment c’est plutôt une bonne astuce pour les faire se coucher. Se coucher, pas dormir, notez la nuance.

Il y a 2 ans, l’arbre de Noël de mon hôpital de l’époque

Les souliers au pied du sapin, avec les noms écrits par des petites mains hésitantes, et de plus en plus habiles au fil des années.

Le goûter pour le père Noël bien sûr, confectionné par 4 ou 6 mains de maître l’après midi du 24, dans la joie et la bonne humeur, ainsi que la carotte pour le renne !

Noël 2018, il y a 1 an déjà

Les écharpes qu’on ne veut pas mettre, les cadeaux qu’on ne veut pas trop mais si quand même, ceux qu’on s’offre à nous, les parents survivants, hésitants (c’était bien une ceinture que tu voulais hein ?? arggg elle est trop petite … erreuuuuuuuuur de 10 ans de relation, on est bien là).

Les rituels se mettent en place, le rôti de boeuf en croûte ou la blanquette de veau, les sablés en forme de sapin, bref que des trucs qui existent dans des centaines de foyers mais qui chez nous, ont un goût particulier. Le goût du bonheur, mais aussi le goût de l’anxiété, la peur de l’avenir, le rafistolage, le désir du mieux, de l’inaccessible.

Et avec mini fleur cette année

Papa Noël transporte en plus des cadeaux bon nombre de valises, de notre propre enfance. Il y a celles dont on aimerait se delester, et celles qu’on veut serrer bien fort dans notre main d’enfant, et pourquoi pas transmettre aux nôtres …

Mes petits choux je vous transmet ma volonté de faire mieux qu’il y a 30 ans. Pas de mensonges ni de faux semblants familiaux, pas de conflits qui se cristallisent entre le foie gras et le chapon, pas de « dit merci, tiens toi bien, ne mange pas trop de farce, donne moi ta boîte de chocolats »

On est loin du téléfilm de Noël bien sûr, musique de Michael Bubble en fond sonore, gâteau qui cuit dans le four, décoration du sapin dans la joie et la bonne humeur d’être ensemble… Mais ces lumières dans vos yeux, dans les miens, je les veux encore, tant qu’il me sera donné la force d’établir à l’avance un menu de réveillon et de bien cuire un rôti de bœuf en croûte.

La tentative de photo à 4 !