Première étoile

Quand j’ai eu ma première étoile il y a quelques années lumières, je me sentais fière. Pleine, forte, réjouie, mes joues piquaient de froid et d’audace.

Même si je ne suis pas devenue une skieuse émérite ou passionnée, je garde un souvenir ému de cette reconnaissance sportive qui le temps de quelques jours enneigés avait nourris pleinement les souvenirs de vacances d’une enfant des villes.

Et bah figurez vous que j’ai décidé il y a quelques années de me fabriquer de nouveaux souvenirs. D’apporter du bonus, de rajouter un supplément sirop sur mon sundae, du gruyère bio râpé frais sur les pâtes au lieu de l’emmental en sachet, de faire mon thé dans une vraie théière en fonte, de savourer en pleine conscience un peu plus la vie, ma vie.

Il y a quelques années j’ai ouvert mon blog. Délire narcissique me direz vous ? Catharsis de l’écrivain raté ? Défouloir numérique ? Volonté délibérée de montrer de fausses images, du doré et des paillettes alors que je reste en pyjama toute la journée ?

Rien de tout ça.

Je voulais montrer, raconter, me souvenir, échanger, me libérer.

Il y a eu ensuite la découverte du réseau social Instagram qui parfois me défrise, mais le plus souvent me tend les bras. Car des échanges et des rencontres il y en a eu, des riches, des intenses, des drôles. Et je ne sais pourquoi, me voir danser en pyjama dans mon salon et raconter mes aventures de maman débordée, ça te plaît.

Et moi aussi, alors je continue. Avec toute ma sincérité, ma volonté de te faire te sentir mieux en tant que femme, maman, au travail ou à la maison. Et aussi de délivrer certains messages qui me tiennent à coeur : le maternage, le câlinage, la parentalité positive-mais-pas-parfaite-parce-que-sinon-on-crève, la difficulté des études et du métier de médecin, les vaccins, les écrans, la protection de l’enfance, l’importance de verser les céréales avant le lait dans le bol.

J’ai réalisé une petite vidéo que vous pourrez regarder, que dis je, admirer juste en bas. Le cinéma afghan indépendant n’a rien à m’envier niveau intellectuel. J’ai mis tout mon coeur à l’ouvrage, je trouve que le résultat me ressemble : simple, un peu hésitant, mais sincère.

Je remercie toutes celles qui ont joué le jeu de la vidéo, mais aussi ceux qui me soutiennent dans cette aventure depuis le tout début. Ils se reconnaîtront.

J’arrête là, la meuf elle a juste un blog vaguement lu et un compte insta, c’est pas comme si elle venait de remporter un oscar non plus.

 

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s